Henri, 54 ans.

affair-1238430_1920.jpg

Elle est menteuse! Mais menteuse!...

Henri, 54 ans

J'ai été trompé. C'était en 2001. J'avais 38 ans. J'étais avec une mauvaise femme, une très jolie femme, que l'on m'enviait. J'étais jalousé. Elle avait 37 ans. cette punaise.

Je peux vous trouver une photo d'elle. Elle est menteuse! Mais menteuse!...Je n'ai jamais vu une femme aussi menteuse. Un diable! Joli...

Alors, je l'ai rencontrée, la veille de Noël. Et il ne s'est rien passé. Nous étions très distants, l'un et l'autre. Et après, c'est elle qui m'a dragouillé. Je l'avais revue chez des amis communs. Elle était vraiment très jolie, mais je n'étais pas emballé. Elle a voulu que je lui apprenne à jouer aux cartes. Elle a triché. Elle est très intelligente.

Au bout de quinze jours, on a pris un appartement ensemble, sur sa proposition. Elle ne pouvait plus se passer de moi. Elle voulait un enfant. Pour les allocations familiales. Elle était cynique. Je lui ai fait connaître Saint- Tropez, où elle n'était jamais allée. Elle préférait les endroits confidentiels. elle était , en fait, tellement connue par les mecs qui avaient un peu d'argent, qu'elle préférait les endroits discrets.

Elle avait beaucoup d'aplomb. On a passé sept mois sympas , en Camargue, en Italie, à Paris.

Un soir, elle n'était pas là, on a sonné. C'était le régisseur qui venait réclamer trois mois d'arriérés de loyers qu'elle n'avait pas payés. Moi, je lui donnais l'argent en liquide. Je l'ai appelée plusieurs fois. Injoignable. Et puis, elle est rentrée. Nickel.  On a eu une discussion. Elle m'a peut-être expliqué, je ne me souviens pas. Mais je commençais à comprendre des trucs.

En revanche, je n'avais pas envie de la quitter. Le soir, elle n'était jamais là. J'ai appris qu'elle traînait avec un expert-comptable de mauvaise vie. Echangiste.

Elle a avoué. Ca m'a asséché la langue. J'ai été horriblement malheureux. Je suis rentré chez moi. Je me rappelle parfaitement. C'était en septembre, le jour des tours jumelles.

On a partagé le réfrigérateur en deux. Et quelques temps plus tard, j'ai fait venir des copains, à cinq heures du matin. De cinq heures à huit heures, on a déménagé. Je me suis mis en coloc avec une amie. Cette amie m'a invitée un soir pour que je voie de mes propres yeux, Nathalie avec le comptable. C'est à ce moment-là que j'ai pris la décision de déménager. Avant, non. je ne pouvais pas.

J'ai rencontré quelqu'un au mois de mars. Et puis après, deux filles. Je faisais n'importe quoi , pour me consoler. Mais ça ne marchait pas. C'était pour ne pas être tout seul.

Parfois, je la croise. C'est comme si je voyais un arbre. Comme si je ne la connaissais pas.
C'est une perverse narcissique. Elle prend les hommes, et elle les détruit. Elle les met sur la paille. Elle est maléfique. Elle est possédée. Que des mensonges. Que des histoires. Pas d'amis. Elle disait une chose et son contraire. Ce qui était vrai le matin ne l'était plus le soir. Disant que je n'avais pas compris.Ca rend fou.
Ce n'était pas une grosse travailleuse.