Benoîte, 29 ans

model-2591826_1920.jpg

Trois mois de relation, un an pour l’oublier…

Benoîte, 29 ans

Oui...Je me souviens d'un truc.
J'avais 17 ans. C'était ma première rupture.

J'adore me lever tôt...Et la première fois que j'ai été larguée, je n'ai pas pu me lever le matin. Ma mère est venue me voir dans ma chambre. Alors, ça ne va pas? Ben, non et je me suis mise à parler...

Et pourtant, je n'aime pas expliquer mes sentiments, j'en ai honte. Eh bien là, je me suis mise à parler. J'ai été larguée et je lui ai raconté. Et j'ai pleuré. j'étais gênée de parler de ça à ma mère. On est très proches mais je déteste parler de ce que je ressens pour ne pas leur causer de soucis.
Elle m'a rassurée, m'a embrassée. Et cela m'a fait du bien.
Il m'avait larguée par texto. J'avais eu l'impression d'un poids qui chute dans le bas du ventre. Quelque chose qui scotche. Le monde bouge autour de soi! J'ai été paralysée. J'étais confiante dans la relation. C'était la première fois qu'on me larguait. D'habitude, c'était moi qui larguais, je choisissais celui qui me plaisait le moins., pour être certaine de ne pas souffrir.

Si par malheur celui qui me plaisait me faisait des avances, je n'y croyais pas, je pensais qu'il se fichait de moi!

Du coup, comme je ne m'y attendais pas, j'ai pris une sacrée claque. L'amour-propre en a pris un coup. C'était vraiment une blessure d'ego. C'est resté assez superficiel et ça ne m'a pas fait vraiment souffrir. Mais je trouvais assez romantique, sans doute, même si à l'époque je ne m'en rendais pas vraiment compte, de souffrir.

Et je me suis accrochée à lui, à l'image que je me faisais de cette relation. Et j'ai mis un temps fou à l'oublier.

J'ai commencé à l'oublier un peu en sortant avec d'autres garçons et en faisant en sorte qu'il le voie. C'est comme ça que progressivement, j'ai cicatrisé!

Trois mois de relation, un an pour l'oublier.

Je rêvais qu'il revienne me chercher. Le retour du Prince Charmant! Classique!!

Heureusement qu'il n'est pas venu!!!