Damien, 34 ans.

table-190818_1920.jpg

Des gens francs, honnêtes, il n'y en a pas tant que ça.

Damien, 34 ans

Je suis resté six ans avec ma compagne, Sophie. On avait le même âge, 20 ans. Quand ça s'est fini on avait 26 ans. C'était un peu la jeunesse, la fougue.

J'étais très instable entre 20 et 26 ans. J'étais très bien avec elle. Mais je n'étais pas assez mature. Je l'ai trompée souvent. C'était pas l'âge pour moi de rester avec une seule personne. J'avais besoin de découvrir, d'apprendre. Même au-delà du sexe. Et ça ne m'a jamais dérangé, je n'ai jamais eu aucun remords. C'était normal.

Mais je l'aimais. Et puis cette relation s'est terminée au bout de cinq ans, parce qu'à force de chercher j'ai trouvé ma femme.

J'ai préservé Sophie. Je n'aime pas faire du mal aux gens. Je n'ai eu aucune espèce de culpabilité.Car ce sont deux relations différentes. Je sens qu'avec ma femme, je le sais, je ne pourrais pas faire ça. Je ne pourrais pas revenir avec la même absence de culpabilité.

Je pense que les très jeunes filles actuellement font la même chose. Elles ont une très grande faim d'apprentissage sexuel. C'est une ambiance de plaisir et de sexe. C'est le délire, c'est le sexe pour le sexe. Il n'y a pas de sentiments. C'est une addiction. C'est internet. Elles doivent tout essayer. Même des hommes âgés. Elles essaient.Celles qui y croient, elles se font avoir.

Des gens francs, honnêtes, il n'y en a pas tant que cela. Y a moins de valeurs, plus d'apparences, plus d'images.

Je mettrai mes filles en garde, mais c'est leur vie quand même. Ma femme, ça aurait été difficile si elle avait eu ce genre de comportement.

Mais on peut simuler la pureté et les sentiments si on veut se caser. Je pense. C'est assez facile, surtout pour une femme.Un homme, c'est assez con. Un femme, c'est très malin et calculateur!

Mais ma femme, non!!