Jérôme, 35 ans

summerfield-336672_1920.jpg

Elle m’a arraché une patte…Mais elle ne m’a pas tué

Jérôme, 35 ans

Jérôme, 35 ans.

Ca a été un coup de poignard dans le dos. Un trahison. J’ai souffert quinze jours. J’étais dans un état de nerfs incroyable.

J’ai eu une période où j’avais besoin d’en parler. Maintenant, c’est une bonne expérience pour avancer. Il faut tirer du positif. Ca fait deux ans maintenant que je vais mieux. Ca s’est passé il y a cinq ans, quinze jours après mes trente ans.

J’avais besoin qu’elle me le dise, que mon couple était fini. Après, j’ai pu me consacrer à mon fils. J’ai arrêter de souffrir dès que j’ai commencé le combat et que j’ai obtenu la garde. Elle s’est rapprochée de mon lieu d’habitation afin d’obtenir l’alternance. Alors qu’elle était partie loin.

Je ne souffre plus pour moi. J’essaie de faire en sorte que mon fils ne souffre pas trop. La seule douleur maintenant, c’est la douleur pour l’enfant. Elle a pris mon fils en otage, elle m’a fait chanter.

Je suis moi-même un fils de divorcés. Pour moi, ça a été très douloureux de vivre un week-end sur deux chez mon père. C’est lui qui était parti. Je ne lui en ai jamais voulu. Enfant, je ne me suis jamais posé la question. J’avais trois ans et demi, comme mon fils.

J’ai été trompé parce que je ne voulais pas me marier. Ou j’attendais que mon fils puisse en avoir le souvenir. J’ai élevé son fils de quatorze ans; elle ne voulait pas travailler.

Quand on souffre, c’est qu’on espère encore. Est-ce qu’elle va revenir? Je ne sais pas si elle est heureuse. Je l’espère,  pour la stabilité de mon fils. J’ai l’aspect d’un homme, mais je réfléchis comme une gonzesse.

Le pire, c’est quand le gamin fond en larmes le dimanche soir, parce qu’il ne veut pas aller chez sa mère. Ca, c’est le pire…

Elle m’a arraché une patte mais elle ne m’a pas tué. Elle a essayé de me planter, elle y est pas arrivée. J’étais peut-être aussi trop dur avec son fils, elle me l’a reproché. Il n’avait aucun repère, j’ai essayé de lui en donner.

Un enfant, c’est unique.