Virginie, 45 ans

sand-3121374_1920.jpg

Une fois, il était parti en Argentine!

Virginie, 45 ans

Je n’ ai pas été trompée, je pense. Et je n’ai pas trompé. Mais je ne suis pas à l’abri d’une incartade. Une liaison? Non, il est tellement épris de liberté!!

Oui, j’ai été tentée. Qu’est-ce que je fous avec lui?Ce sont les enfants qui m’ont retenue.

J’ai envisagé le divorce… Un jour, il m’enquiquinait. Je lui ai proposé de divorcer. Très bizarrement, à partir de ce moment-là, il a dû se dire que c’était possible pour moi et il s’est mieux comporté.

Une fois, il était parti en Argentine.. J’avais glissé un petit mot dans son portefeuille. J’avais dit que le désamour n’autorisait pas le mépris, la pingrerie. C’était il y a dix ans.

C’est la seule chose que j’aie dite.

Après, j’ai proposé le divorce. Il m’a dit tu n’as qu’à t’en occuper. Je n’ai rien fait mais lui a fait des efforts. On ne se dispute jamais, mais il y a des mots durs, il parle très peu.

Ses sentiments? J’ai dû avoir trois fois je t’aime. Finalement, il me fout la paix. Qu’est-ce que je cherche?
J’ai fait deux colonnes. Les plus et les moins. Une vie de couple, ce ne sont que des concessions. Quand elles sont toujours du même côté, cela finit par peser. Il y a une pression insidieuse. De réussite des enfants, de tenue de la maison. C’est un vieux garçon que j’ai forcé à devenir père de famille.

Une fois, j’ai eu une proposition. On sent le regard des hommes. Ca ne m’a pas tentée. J’ai fantasmé sur des hommes. Un regard. Oh! Ca fait du bien. Je ne me suis jamais dit que ça n’allait pas de mon côté. Non, je tiens à ma peau. J’ai toujours pensé que c’était lui qui n’allait pas bien.

Au lit, c’était un bon coup. Mais on n’a pas fait l’amour depuis quinze ans. Je me caresse. Ca me manque. Beaucoup. Le regard des hommes me suffit. Je n’ai pas envie de trouver un amant. Avec lui, c’est définitivement clos. J’aurais peur qu’il me rejette.

Il y a trois ans, j’ai essayé. En Afrique de Sud. Je sentais bien que les mecs du groupe étaient tentés. J’ai été émoustillée. Il a refusé le contact. Ca, c’est humiliant. Terriblement. Nous n’en parlons jamais.

La Paix. Il veut la Paix. Partout. Je ferais bien l’amour de temps en temps. Je n’ai pas envie d’une double vie.

Il  me fait peur. J’ai eu peur pour des détails, la machine à laver, à repasser, mon découvert bancaire. Ca a toujours un rapport avec l’argent. Il me tient à cause de l’argent. Je ne tire aucun profit de ce qu’il me donne. Je compte. Je fais des économies. Je n’ai rien à moi. Il a des colères froides. Arrête -toi sinon ça va mal se terminer. Je l’ai pris pour une menace physique.

En face de lui, je suis une petite fille.

Je suis dans la soumission, parce que je l’aime encore. Que j’ai envie que ça marche.

Parce que j’ai peur du clash. et des conséquences que j’ignore…