Jean, 49 ans

male-2672431_1920.jpg

Si c’est arrivé, c’est que ça devait arriver…

Jean, 49 ans

J’ai vécu les deux. Tromper et être trompé…

Dans les deux sens, la vexation. Dans le premier cas, la vexation de ne pas avoir respecté une éthique, une éducation. Dans autre, celle d’avoir été trompé!

On n’est pas trompé. On n’est jamais trompé. On a ce que l’on mérite. C’est que l’on n’a pas fait ce qu’il fallait. Les choses sont toujours la conséquence de quelque chose. Je le crois profondément.
Les divorces, c’est toujours la faute des deux. Y a pas un fautif. Maladresse, méconnaissance, y a une inadéquation. Comprendre et lutter, ça ne veut rien dire. C’est forcément douloureux.

La tromperie, j’aime pas. Ce qui arrive, c’est la conséquence de ce qu’on a mis en place.

La tromperie, je m’en fous de la tromperie. C’est que l’un des deux rejette quelque chose.

Ce que j’ai ressenti quand j’ai eu l’impression d’avoir été trompé?
Une vexation…

Dans les relations, j’ai l’impression d’être sincère, naturel. Une tromperie, pour moi, c’est une petite contrariété. Si cela arrive, c’est que cela devait arriver…

La tromperie, c’est insidieux… Ca commence où, la tromperie? A partir du moment où il y a un éloignement, il y a déjà de la tromperie. On le ressent tous à un moment ou à un autre, cet éloignement… Vexation, tristesse, aigreur… Tristesse aussi…

Je m’y attendais. Aigreur, mais pas plus que ça.

J’ai pleuré. Mais je pleure très facilement. Pleurer et sourire, c’est pareil… Je pleure pour un oui ou our un non. Je pense que je suis assez sensible. Je peux même être submergé par ma sensibilité. C’est presque de la sensiblerie…Je pleure devant un film idiot. Je fais la différence entre sensibilité et sensiblerie.

Je pleure encore à l’évocation de la mort de mon père…C’est excessif! C’est trop. C’est de la sensiblerie.

Oui, c’est ça… J’ai ressenti de la vexation. peut-être que j’ai mal dormi aussi. Je ne me souviens pas de ce que j’ai ressenti. Mais ça m’a marqué. Ca me marque encore aujourd’hui.

La vie n’a pas de sens.
Mais vis la vie!

Ca justifie de la vivre au jour le jour…